Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dragons 2

C'est les vacances, bon pas encore officiellement pour tout le monde, je serais en vacances mi-juillet et mon homme pas avant le mois d’août, mais quoi qu'il en soit les vacances scolaires ont commencé.

Avant le départ de ma grande puce en camping pour une semaine, nous avons profité de ce week-end pluvieux pour aller voir le très très attendu : Dragons 2.

 

 

 

Spoiler Inside

 

Nous avions laissé ce cher Harold (Hiccup "Hoquet" en anglais, oui les traductions sont toujours aussi mauvaise) sur son île, avec une jambe en moins et ayant convaincu les habitants qu'ils pouvaient cohabiter avec les dragons.

 

On le retrouve 5 après (selon le personnage lui-même), âgé de 20 ans, la barbe naissante, en créateur (pour pas changer) du premier Wingsuit et adepte des sensations forte, mais toujours aussi rebelle et pas décidé à prendre la relève de son père en tant que chef du village.

 

D'attaques en rebondissement, l'on découvre que sa mère n'est pas si morte, qu'il a de qui tenir niveau appreciation de sensation forte, et que son furie nocturne n'est pas si dangereux, une fois le reste du monde à porter de main en un vol de dragon.

 

Que dire, j'ai beaucoup accroché au premier et était un peu sceptique quant à une éventuelle suite (on avait fait le tour du problème de la présence des dragons dans le premier), mais come souvent avec Dreamworks, j'ai été emporté par ces magnifiques paysages (même si ce ne sont que des dessins).

 

Un enfant handicapé, dont les parents sont séparés (orphelin de mère au départ de l'histoire), qui devient ami avec un animal, lui aussi handicapé. Ce genre de pitch ferait fuir nombre de personnes pour un film "normal", mais cette histoire nous emporte entre amour (et une phrase à jamais culte : "Ne soit pas si stoïque, Stoïk"), trahison, colère et pardon.

 

Annoncé à partir de 6 ans en sallle, mais visible dès que votre enfant est capable de tenir 1h30 devant un film.

 

Bonne Séance