Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avril et le monde truqué

Ce mois de novembre nous offre de beau et doux week-end et quelques jolis films à voir.

Bon faut dire aussi, qu’un stock de ticket cinéma (version CE de monsieur) est a épuiser en cette fin d’année.

Spoiler Inside

 

Sous le Second Empire, un scientifique est mis à contribution pour développer un sérum d'invulnérabilité en vue de la guerre contre la Prusse. Après un incident dans le laboratoire lors d'une visite de Napoléon III, deux cobayes s'enfuient. Le scientifique ainsi que l'empereur, son garde du corps et les autres cobayes meurent. La guerre contre la Prusse n'a pas lieu et la lignée impériale n'est pas défaite du pouvoir. S'ensuivent les disparitions continues des plus grands inventeurs et génies scientifiques de l'époque. Bloqué à l'ère de la vapeur, après avoir épuisé les ressources en houille, l'humanité se retrouve bloquée dans une ère sombre de déforestation totale à l'échelle planétaire.

En 1941, dans ce monde figé, une jeune femme, Avril, vivote à Paris en compagnie d'un chat parlant, Darwin. Lorsqu'elle part à la recherche de ses parents, qui font partie des scientifiques disparus, elle se trouve mêlée aux agissements de l'empire et rencontre Julius, un gredin vivant aux marges de la loi. Ensemble, ils tentent de découvrir la raison de ces enlèvements. (Source Wikipédia)

 

Ce très coloré début d’automne, nous conduit donc vers avril et son monde truqué.

Cet univers tout en steam punk et Paris avec 2 tour Eiffel, nous invite à imaginer un monde ou tout les grands scientifiques ont disparu (de Pasteur à Einstein).

Outre le fait qu’en 1931 nous n’avons pas connu la 1ère guerre mondiale et la France est toujours une monarchie, ou plutôt un empire et diriger par Napoléon 5.

C’est dans ce monde, coincé à l’ère du charbon, que l’on suit Avril et darwin son chat très bavard, qui cherche tout deux à reproduire un serum d’invincibilité et retrouver les parents de la jeune fille qui ont mystérieusement disparu dans un nuage.

Cette histoire qui semble assez simple en apparence, se révèle bien plus compliqué qu’il n’y parait, même si certains éléments semble extrêmement alambiqué.

En reste un film agréable à regarder et des personnages très attachant (surtout darwin).

Pour les enfants a partir de 7 ans (voir 5 ans, mais le mien à un peu perdu le fil en cours de route).

Bonne Séance