Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Déménagement et EDF

J'ai déjà parlé assez longuement sur ce blog de mon déménagement (avec la participation de la préfecture de police) qui fut assez chaotique et rapide (non nous ne somme pas partis comme des voleurs... enfin presque).

Cette semaine est venue s'ajouter un nouveau rebondissement alors que j'ai déménagé depuis Septembre 2011.

Mercredi soir, en rentrant chez moi, je découvre que nous avons une coupure de courant. Un peu pressé car attendue à une réunion parents/animateurs au centre de loisirs de ma puce, je dépose juste tout mon barda (pas besoin de mon ordinateur portable pendant la réunion) et repart dans la minute.
Sur le chemin je prend quand même le temps s'appeler mon choux, pour le prévenir et lui dire de ne pas ouvrir le frigo (il aime bien grignoter en rentrant du boulot).

La réunion se passe et, de retour chez moi, je trouve mon choux et mon petit alien toujours dans le noir. Après moult essais infructueux de remettre le courant en bidouillant un peu le disjoncteur, je décide d'appeler notre proprio, je me dirige donc vers le téléphone fixe.
...
Un téléphone fixe quand ya plus de courant ben ça marche pas... Oui je sais c'est logique, mais dans des moments comme ça on y pense pas.
Bon soit, je récupère mon téléphone portable et appelle donc Val*****.
le secrétaire très sympathique (surtout quand on appelle à 20h) m'indique qu'elle contact le gardien d'astreinte.

A peine raccroché, mon choux pris d'une illumination, me pose la question de l'année : " Lapin! (oui mon homme m'appelle Lapin :)), tu as payé la facture d’électricité?"

Ben en voilà une question qu'elle est bonne. Mon chéri et moi on partage les factures, lui c'est le loyer et la crèche, moi c'est EDF et les courses.
Sauf qu'en l’occurrence, je n'ai pas vu arriver de facture EDF depuis un bout de temps (en fait depuis qu'on a emménagé) et du coup je me suis imaginé que c'était inclus dans les charges du loyer (si si je vous assurent ça arrive des fois).

Du coup je lui répond le plus simplement du monde "Ben non, c'est compris dans les charges du loyer."

Et là, après qu'il m'est expliqué que ce n'était pas du tout le cas, nous nous rendons compte qu'en fait nous n'avons pas payé de facture EDF depuis notre emménagement en ... septembre 2011.

Pas que je plaigne de ne pas avoir payer d’électricité depuis tout ce temps, mais une chose m'intrigue, est-ce possible? Est-il possible d'utiliser 1 an d’électricité, sachant que j'utilise une machine à laver, un sèche linge, un lave-vaisselle, un micro-onde, un frigo, un congel... et des enfants.

Bref, même en faisant des efforts et en faisant attention, on est pas ceux qui utilise le moins d’électricité... mais soit EDF ne s'en est pas rendu compte.

Suite à cette constatation, nous décidons donc d'appeler les urgences EDF, qui nous indique que rien ne peut être fait dans la soirée et que nous devons appeler EDF (le service installation) le lendemain.

Reste qu'en attendant il faut trouver de quoi faire à manger aux enfants, sachant que toute notre cuisine marche à l’Électricité...
Optimiste dans l'âme que je suis, je saute sur l'occasion du resto (obligé) pour envisager me wifi, du coup direction le Macdo (ben oui c'est une valeur sure pour avoir du wifi et que les enfants mange.

Manque de bol (ça aurait été trop beau), le wifi du macdo ne marche pas, impossible de prévenir le boulot que la journée du lendemain se fera en télétravail dans l'attente d'un agent EDF.

Après une bonne nuit de sommeil (c'est dingue comme on se couche plus tôt quand il n'y a pas de courant), me voilà de nouveau au téléphone pour essayer de joindre une personne chez EDF (à 9h ils doivent pas avoir grand monde au téléphone).

J'explique donc à la dame que j'ai emménager il y a quelques temps (oui je préfère rester vague) et que je n'ai plus de courant.

Je lui indique alors que j'ai fait mon changement d'adresse par internet, et là elle me dit que cette méthode n'est pas très fiable à leur niveau (ça fait plaisir de le savoir) et me demande mon N° de client.
Étant un peu geek dans l'âme, je fonctionne beaucoup avec internet pour mes formalités administrative et, mon ordinateur à beau être en forme, une nuit sans électricité ça pardonne pas.

J'explique donc à la dame que je n'ai pas accès à cette info et voilà qu'elle me répond : "Mais madame, quand vous nous appelé il faut préparer les informations nécéssaire"... hmm j'y penserais la prochaine, je prévoirai à l'avance qu'on me coupe le courant pfff

Elle arrive finalement a retrouvé mon dossier (pas d'ordi pour me souvenir de mon nom et mon prénom) et me dit qu'elle a comme indication mon ancienne adresse et lorsque je lui donne ma nouvelle adresse m'indique que le logement est vacant depuis... juillet 2011.

Reste à savoir maintenant quand est-ce que je pourrais récupérer de la lumière "alors madame, le plus rapide sera dans 3... jours".

HEIN!!!! 3 jours! sérieux!! Et il y a des gens qui acceptent de rester 3 jours sans électricité?

"C'est le mieux que nous puissions faire, si vous voulez une intervention en urgence, vous devez payer 123€"

Bon alors, je n'ai plus d'électricité parce qu'EDF ne sait pas gérer les changement de domicile par internet, et maintenant je dois payer plus de 100€ si je veux pas perdre tout ce qui est dans mon congélo.... je les enverrai bien chier mais on peut pas dire que j'ai vraiment le choix, j'informe donc mon interlocutrice que j'accepte cette facturation en plus sur ma prochaine facture EDF.

Et voilà qu'elle me demande de patienter le temps qu'elle cherche un créneau de RDV, et c'est le moment que choisi mon téléphone pour me faire comprendre qu'il est en fin de batterie... rah!!! mais c'est pas possible le sort s'acharne...

J'attends le retour en ligne de la dame qui m'a mis en attente, en espérant que mon téléphone ne coupe pas.
De retour en ligne elle m'annonce directement "Madame écoutez bien car ça va être un peu compliqué"... hmm OK
" Alors voilà, je vous ai inscrit pour un rendez-vous dans la journée, un agent va vous appeler d'ici 2h, il appellera 2 fois en numéro masqué, si vous ne répondez pas, il ne rappellera pas. S'il ne vous appelle pas d'ici la fin de la matinée (il était 9h15 à ce moment là), ça veut dire qu'il ne viendra pas, et votre rendez-vous est donc fixé pour le 4 Octobre. C'est bon vous avez tout compris?"

Ah ben oui en même temps c'est pas dur à comprendre, soit je me prend 120€ dans la tête, soir je me prend 1 semaine... dans les 2 cas je l'ai dans l'os.

Je raccroche donc de ma demi-heure de téléphone avec Mme EDF et espère que malgré les appels désespéré de mon portable, il ne s'éteindra pas avant l'appel (éventuel) de l'agent.

Pour plus de sécurité je prépare mes affaires avec dans l'idée d'aller recharger mon portable dans un bar près de la maison.

Et là, Oh! bonheur dans cette journée pourrie, l'agent m'appelle et m'indique qu'il passera l'après-midi entre 13h et 17h (ça pourrait être pire), ça me laisse le temps d'aller à mon rendez-vous super urgent (et super chiant) à Gare du Nord à 11h25.

De retour pour le déjeuner, je me dirige donc avec ordinateur et téléphone vers la brasserie/librairie juste à côté de chez moi, eux au moins ils ont du wifi qui marche.
Ils me laissent très gentiment squatter leur wifi et leur prise (merci pour mon téléphone), ce qui me laisse de quoi envoyer des mails pour le boulot, tout en mangeant.

13h arrive et même si la compagnie est très agréable, il est temps de rentrer (il manquerait plus que je loupe l'agent), et je me dirige donc doucement vers mon chez moi.

Sans internet rien ne va (en tout cas pour moi), je me lance du coup dans la lecture d'un livre en attendant mon "sauveur"; 14h30, un grognement de mon chien m'indique que l'on s'approche de la porte de l'appart (oui mes chiens sont de bons sonar) et j'entends effectivement quelqu'un frappé à la porte.

L'agent me salut et me demande ou se trouve mon disjoncteur, je lui indique, il fait un aller-retour sur le palier et revient pour relever le compteur ... puis repart. Durée de l'opération : 5 min top chrono, pour 120 €, ça fait cher la minute.

Et soudain la lumière fut...